Généralement ça commence en douceur.  Les corvées réservées aux dames, pas besoin de préciser, reste aux dames.  Faut dire que les raviolis en conserve (froids car Chéri ne maîtrise pas la cuisson de l'omelette), vos sous-vêtements en taille 10 ans (il enfourne tout dans le sèche-linge, étiquettes, connait pas) ou votre jean préféré orné d'un trou de la taille d'une pastèque (ou d'un fer à repasser) vous n'en voulez pas ou plus.  D'où la phrase que toute femme répète à longueur de temps : "Chéri, laisse, je m'en occupe". 

Vous l'avez deviné, nous allons parler ménage.

Au début, vous étiez naïve.   Rappelez-vous l'aspirateur.   Son air extasié lorsqu'il l'a sorti du carton, sa phrase "quelle merveille de technologie".  Votre sourire, pensant qu'il allait "promener" avec joie cette merveille dans l'appartement, lui faisant avaler, une fois par semaine, toute cette poussière sournoise qui se faufile partout.  Hélas, depuis la sortie et l'émerveillement passé, il ne l'a plus touché.  Bon, c'est juste l'aspirateur, pensiez-vous.

Quoi d'autre?  La serpillère?  Pas sure que Chéri sache ce que c'est et encore moins sache s'en servir.  Déjà qu'il ne sait pas doser les produits d'entretien (pourtant facile, il est marqué un bouchon, pas la bouteille mon chéri).  Alors, se servir des deux ensemble, c'est un peu compliqué.   Pareil pour les vitres.  A quoi ça sert de les nettoyer tant qu'on voit dedans.   Mais si elles sont sales, mais non regarde, je vois la voisine en face faire les siennes.   Petite phrase qui ne vous empêchera pas d'avoir une remarque si, après les avoir nettoyées, il y a des traces.  Traces que Chéri découvrira très vite, au contraire de la saleté.   Et la poussière?   Pareil, elle est invisible à ses yeux (faudra quand même penser à lui acheter des lunettes à ce pauvre Chéri, il a des problèmes de vue).  Passer le plumeau?   Pas question.  Ca me fait tousser, j'éternue, je dois être allergique.   Pauvre Loulou, pourtant il n'est jamais allergique à la poussière du stade de foot lors des matchs entre potes.  Donc, le ménage, mission impossible, l'est pas programmé pour.

Parlons un peu des courses.  Chéri aime manger, mais avant de manger il faut faire les courses.  Les faire en duo c'est agréable.  On discute des menus, ça fait une petite virée, un changement d'air, presque une balade.  Seule, un cauchemar.   Cauchemar que vous allez devoir affronter, Chéri est allergique aux grandes surfaces, aux boulangeries, poissonneries, primeurs, brefs tous commerces.  Une maladie rare, mais dont Chéri cumule.  Poussière et magasins, ça fait beaucoup.  Donc, avant de faire vos courses, seule, vous demandez à Chéri ce dont il a envie (je sais on est trop bonnes ou connes) et le voilà parti dans ses idées, ses désirs, ses souhaits.   Vous voilà partie à l'assaut des rayons, des files d'attentes aux caisses.  Retour à la maison, vous avez à peine le temps de déposer les sacs que Chéri vous interpelle et vous dit bien gentiment "tu sais Chérie, j'ai oublié...).  Trop tard, mon chéri, t'a plus qu'à y aller toi-même.  Non mais!!!!  Mais ce n'est pas tout, une fois les courses rangées, tout mis à sa place dans les armoires, vous prenez cinq minutes pour vous détendre sur le canapé quand Chéri s'amène la bouche en coeur et vous sort le plus beau des "Chérie, quand est-ce qu'on mange?   J'ai faim moi!).  

Vous avez des enfants?   Alors vous connaissez les allers-retours entre la maison et l'école, les repas animés, les "j'aimes pas ça", les "j'ai pas faim", les disputes entre mômes, les devoirs, les caprices, les chagrins en tous genres, les bains, le coucher.  Bien sur que vous connaisez, c'est encore pour vous!   Vous adorez passer des moments privilégiés aec vos chérubins, ils sont vos trésors, mais vous aimeriez aussi que Chéri montre le même enthousiasme?.   Pas qu'il se contente de les caliner et de rire bêtement quand ils font des bêtises.  Ou pire, les encourager à en faire en disant "pour embêter maman"..... 

Vous pensiez, bon il est pas fait pour le ménage, mais il va bricoler.  Ne dit-on pas "Monsieur Bricolo"?  Et bein non!    Chéri n'aime pas les travaux manuels, àa ne l'amuse pas, ça ne l'intéresse pas, hors de question d'apprendre et de toute façon le Bon Dieu l'a doté de deux mains gauches (c'est sa version à lui).  Du coup, vous n'avez pas le choix, vous devez improviser.  On enfile la salopette et quand il le faut, on s'improvise menuisier, plombier, maçon.  Vous ne faites appel qu'à des professionnels que lorsque la tâche est trop compliquée pour vous.   Pareil pour le jardin.  Chéri à choisi la tondeuse dernier cri, mais pas question de poser les mains dessus, il a toujours pas compris comment elle fonctionne et de plus c'est si beau les pissenlits dans la pelouse.  Regarde Chérie, ce jaune qui se détache du vert, c'est magnifique.  Donc à vous de mettre en route l'engin indomptable pour les hommes, mais sans secrets pour vous, à vous le désherbage.  Et adieu à votre dernière manucure.

Le pire dans tout ça, c'est que Chéri n'a aucun scrupule à vous laisser faire tout ça toute seule.  Si au moins il pouvait vous aider lorsque vous recevez du monde, mais même pas.  Normal, l'aspirateur il sait toujours pas comment il fonctionne, la petite dernière de 4 ans lui a expliqué pourtant, les poussières sont toujours aussi invisible et le repassage, pourquoi s'en faire, sa chemise et son pantalon son nickel.   Il ne bouge toujours pas le petit doigt, mais n'hésite pas à vous dire ce qui ne va pas et ce que vous devriez faire pour les invités.  "Chéri, tu dépasses les bornes".   Vous en parlez aux invités qui bien sur ne manquent pas de donner leur avis, de dire à Chéri "tu es égoïste".  Mais pfffff....  Chéri ne réagit pas.  Bien sur, il s'énerve, se vexe un peu, mais ne culpabilise pas du tout. 

Et oui, les Chéris sont des cas désespérés. 

Mais il ne faut pas désespérer.  Dans un prochain article, je vous dirai comment le faire réagir, comme faire participer un tant soit peu Chéri aux tâches ménagères.

images