Hier, je vous parlais de la répulsion instinctive de Chéri pour le ménage.  Qu'on avait beau tout faire, mais pas moyen qu'il s'y mette.

STOP!!!!!  Il faut que ça change.   Marre de voir Chéri affalé dans le fauteuil, un bol de chips à portée, une bière à la main et la télécommande de l'autre, zappant à qui mieux mieux et s'époumonant sur un match de foot, de plus, rouspétant parce que vous faites du bruit avec l'aspirateur et qu'il n'entend pas les commentaires.   Non mais!!!!

Si vous souhaitez que les choses évoluent et surtout éviter la crise de nerfs qui pointe le bout de son nez à chaque fois que vous faites le ménage, il est temps de lui faitre part de votre ras-le-bol.    N'hurlez surtout pas, ne fondez pas en larme, sous peine de le voir déguerpir aussi vite qu'une antilope devant la lionne dans la savane (le lion est trop paresseux que pour chasser, il laisse faire Madame.  Pffff même chez les animaux, les corvées c'est pour les femmes).   Au contraire.  Attendez le moment propice et parlez-lui calmement.  Il faut lui faire comprendre que c'est sérieux, que vous ne râlez pas juste pour le plaisir, que vous ne portez pas encore de petit tablier blanc sur une jolie robe noire (quoique comme ça Chéri pourrait avoir quelques fantasmes.  A essayer peut-être???), que vous n'êtes pas sa femme de ménage, sa bonne à tout faire et surtout qu'il doit changer.  J'imagine très bien qu'il va forcèment trouver des excuses et vous les énoncer sans attendre.... J'ai jamais dit que ce serait facile.   On change pas les Chéris de ce monde d'un coup de baguette magique.  Dommage!

Je vois très bien la scène : 

Chéri : "Je ne sais pas faire ça". "J'ai jamais fait".  "Je connais pas les appareils" etc.....

Vous : "Mais tout s'apprend mon Chéri!  Pas besoin d'avoir fait des hautes études d'ingénieur pour passer l'aspirateur et pas besoin d'avoir un QI de 160 pour établir une liste de course.  Tu verras en y mettant un peu de bonne volonté, en étant un peu plus curieux de ce que je fais et un peu plus présent, tu apprendras vite à maîtriser tous ces objets inconnus de ta personne".

Chéri : "C'est réservé aux femmes".

Là, vous prenez une grande inspiration, ça vous évitera de lui jeter à la figure la première chose qui vous tombe sous la main.  Ce n'est qu'un moyen, lâche, que Chéri a trouvé pour vous déstabiliser.  Ignorez-le ou fusillez-le du regard.  En même temps, donnez-lui un marteau et faites lui accrocher les tableaux qui attendent depuis deux semaines.  Vous l'aviez pourtant demandé, mais comme on le dit ; il n'est de pire sourd que celui qui ne veut point entendre.   Si Chéri rouspète, dites-lui que ça, c'est du travail d'homme même si pour vous c'est du gâteau, ça flattera son ego) et que tant qu'il n'aura pas effectué cette petite tâche, il pourra se passer de vous pour certaines choses.  Je parie que les tableaux se retrouveront vite au mur...

Chéri : "Je travaille dur".  "Le soir je suis fatigué, j'ai pas le temps et j'ai plus d'énergie".

Vous : "Et moi?   Je fais quoi, je joue aux cartes au bureau? Je travaille moi aussi".  Non mais, ça va pas la tête. 

Faites-lui remarquer que question stupidités il est champion.  Que non seulement, vous travaillez au bureau, mais qu'en plus vous avez tout le ménage et le reste à faire en rentrant et le weekend.  Et, que maintenant il est prévenu, les corvées ce sera aussi pour lui.  Dites lui que s'il vous aide, vous aurez plus de temps à lui consacrer le weekend.

Chéri : "Ma mère, elle, elle faisait tout". 

Vous : "T'avais qu'à l'épouser alors".  Ta mère c'est ta mère, moi c'est moi.   Tu vis pas avec ta mère, tu vis avec moi.  

Bref, vous voudriez qu'il se rende compte de l'ampleur de la tâche de ce que c'est de tout faire à la maison en plus du bureau.  Employez la manière forte.  Faites lui part d'un petit jeu : un échange de rôle pendant deux jours.   Je parie qu'il aura difficile de tenir et surtout qu'à la fin de ces jours, il tiendra un tout autre discours.  Ou alors, il est vraiment têtu.

Et soudain, le miracle arrive.  Chéri accepte de faire un petit effort, de tenter un petit essais.  L'idéal, ne pas lui en demander trop dès le début, la vaisselle, le bricolage et l'entretien de la voiture, c'est un bon début.  Je sais qu'il va vous dire qu'il n'aura jamais le temps de faire tout ça.  Les excuses sont faites pour s'en servir.   Mais, avec du temps et beaucoup de patience de votre part, il finira pas faire ses corvées de plus en plus vite, moment idéal pour lui rajouter le jardinage et pourquoi pas les vitres.  S'il vous dit que vous n'aurez plus rien à faire, rappelez-lui qu'il reste la lessive, le nettoyage de la maison, le repassage, l'aspirateur, la cuisine, les devoirs des enfants, les bains, le coucher des mômes et s'en occuper aussi.  Faut un minimum d'éducation, les enfants ne poussent pas tout seul. 

Mais finalement, l'idéal c'est de lui faire comprendre que la meilleure solution c'est de faire le plus gros des corvées à deux.   Prendre les courses comme une balade en amoureux, chanter à tue-tête, même si c'est faux, en faisant le ménage, danser en prenant les poussières.  Quoi de mieux pour se rapprocher que de faire ces tâches en duo.   Vous verrez, Chéri trouvera, je l'espère en tout cas, une nouvelle saveur à votre quotidien à deux. 

imagesCAHBX6NR