Que c'est beau l'amour.  Vous êtes mariée, votre vie de couple est parfaite, du moins presque.  Vous rêviez d'être traitée comme une princesse, être inondée de fleurs, de bijoux, de parfums, de cadeaux.   Raté!!!!   Chéri ne pense qu'à compter ses petits sous sous...

Pour lui l'amour, c'est vivre d'amour et d'eau fraîche.

Jolie phrase, je vous l'accorde, mais loin d'être une situation idéale.  D'abord l'eau fraîche en été c'est agréable, mais pour le reste ça nourrit pas des masses.   Et puis, un petit steak de temps en temps ça fait pas de mal non plus.

Au fil des mois qui passent vous l'avez découvert, vous l'avez constaté.  Votre homme est radin.   Bien sur il vous aime, il vous adore, mais pour lui l'amour ne se mesure pas en quantité de cadeaux.  Ce sont les petites attentions qui comptent.  Les câlins du matin, les sms romantiques ou coquins, les "je t'aime" susurrés à votre oreille ont pour lui bien plus de valeur qu'un diamant.

Pourtant c'est si agréable de recevoir par surprise un bouquet de fleurs, un bouquin, un parfum, peu importe le prix, juste avoir la surprise de recevoir un cadeau hors fêtes ou anniversaire.

Imaginez sa tête, ok vous la voyez tous les jours, lorsque vous dépassez un peu, (très très légèrement vous n'êtes pas du genre à courir les boutiques toute la journée, he he) votre budget fringues ou lorsque vous revenez de l'agence de voyage, le catalogue ouvert sur le plus magnifique paysage, une plage le long d'une mer d'un bleu à faire pâlir le plus beau de saphir.  L'apparition de Freddy devant lui ne lui ferait pas aussi peur.   Pour lui, faire des économies, c'est pour mieux vivre demain.  Le problème c'est que demain est très très loin.

A force de dire non à toute dépense, votre homme commence sérieusement à vous dégouter de la vie de couple.  Marre des remarques parce que vous avez acheté des produits de marques au lieu de prendre des premiers prix, marre de devoir toujours attendre les soldes pour acheter le petit haut qui vous faisait de l'oeil depuis deux semaines et qui le premier jour des soldes, n'est plus là, marre d'entendre que vous dépensez trop au resto avec vos copines et que vous explosez votre forfait avec ces mêmes copines alors que vous les voyez régulièrement pour une petite bouffe.

Il faut lui faire comprendre que plus il vous harcèlera à ce sujet, plus vous aurez envie de faire chauffer votre carte bleue dans son dos.  On est comme ça nous les femmes, plus tu m'énerves, plus j'en ferrai.   Malheureusement, vous ne serez pas nécessairement gagnante, Chéri étant tellement près de son magot, qu'il vérifie ses comptes (et surement les vôtres) à la fin de chaque mois.   Bonjour l'explication musclée!!!

La meilleure solution?   La communication.  Expliquez calmement à Chéri que vous avez envie de petits plaisirs de temps en temps (pas les mêmes que ceux à quoi ils pensent).  Que peu importe le prix, une petite surprise est toujours agréable à recevoir ou à se faire.  Qu'un petite resto entre copines ou un nouveau jeans ne doit pas vous faire sentir coupable de crime de lèse épargne.  Et puis, cet argent, vous l'avez gagné, il est à vous et vous le gérez comme bon vous semble tant que vous ne dépassez pas les limites.  

Pourquoi justement ne pas mettre des limites?   L'épargne c'est une bonne chose, mais pas épargnez tout.  Fixez à deux un montant que vous épargnerez chacun sur votre salaire et avec le reste, une fois décompté tous les frais, profitez de la vie.

N'abusez pas du shopping, montrez à Chéri que vous n'êtes pas qu'une petite tête remplie de vide, que vous aussi vous avez la valeur de l'argent, que vous êtes bien consciente qu'il ne pousse pas sur les arbres et que, même si vous craquez pour une petite folie de temps en temps, vous êtes aussi capable de vivre simplement. 

Chéri ne fait pas ça pour vous embêter, loin de là.  Dans son esprit, s'il compte autant ses sous, c'est pour vous assurer un niveau de vie acceptable.  Pour le comprendre, imaginez la vie avec un homme qui dépenserait tout sans compter, qui ne mettrait rien de côté, qui n'aurait aucune échappatoire en cas d'importantes dépenses que celui de faire un prêt.  Entre les deux, il faut trouver le juste milieu, faire comprendre à Chéri qu'être responsable c'est bien, mais qu'il doit, lui aussi, profiter un peu de la vie, qu'il doit lui aussi se faire des petits plaisirs.

Dites-vous, que malgré ce petit ou gros défaut, tout dépend comment on le vit, vivre avec quelqu'un de responsable, même si ç'est parfois difficile, est une sécurité.